Déballage de ma nouvelle montre LIV Genesis X1-A (projet Kickstarter)

Liv Genesis X1-A

Même si vous êtes amateur de montre, c’est peu probable que vous ayez déjà entendu parler de la marque LIV. Et pour cause, cette marque de montre est récente (2012) et a pu financer ses premiers modèles grâce à Kickstarter. Ils ont commencé par des modèles à quartz mais avec le succès et la demande grandissante, ils ont lancé l’année dernière, une nouvelle campagne de financement pour une montre automatique. La campagne fut un énorme succès. Alors qu’ils avaient un objectif de 40 000 $, ils ont finalement récolté 1 119 029 $ !

Il faut être patient sur Kickstarter, c’est le principe. Mais ma patience a été récompensée hier quand j’ai reçu le modèle que j’avais commandé. J’ai pu tout choisir. Couleur du boitier, du cadran, des aiguilles, type du bracelet, couleur des chiffres etc. Il s’agit d’une série limitée à 2000 pièces, chaque montre étant numérotée… Quant au mouvement automatique, il s’agit d’un mouvement suisse de bonne facture.

Je suis très content de cette montre. C’est une montre parfait pour l’été qu’on peut porter en mode décontracté et qui reste assez sobre et élégante. Le porté est très agréable, le bracelet en cuir épouse parfaitement le poignet et la surpiqûre bleue est du plus bel effet. Mais assez parlé, place au déballage!

Et une petite présentation vidéo pour le plaisir

Le site internet de la marque : http://www.livwatches.com/

et sur instagram, ça donne ça ;)

Nice combo #livwatches and #bracelet by 877 workshop. #watches #bracelet

A photo posted by Julien (@xmaster76) on

 

Page 1 sur 11

Je ne crains plus personne en Harley Davidson

Harley Davidson Sportster Forty-Eight

Je l’ai fait! J’ai osé. Je suis passé sur Harley. Pourtant, je venais de loin. Mon truc, c’était plutôt les hyper-sportives type GSXR. J’en ai possédées quelques unes d’ailleurs. Mais ça c’était avant! Avant que je ne e découvre une passion pour Harley Davidson. Je vous arrête tout de suite, non, je ne mets pas de franges en cuir au bout du guidon. Et non, je n’en suis pas encore à changer toutes les pièces de la bécane. Mais quand je vois l’épaisseur du catalogue des options, je me dis que c’est un univers à part!
Bref, comme tout « newbie » en matière de Harley, j’ai commencé par un Sportster. Il parait que 80% des clients qui achètent une harley pour la première fois, achètent une HD dans cette gamme. D’ailleurs, il m’a fallu un peu de temps pour appréhender tout l’univers Harley Davidson, et je suis encore bien loin du bout du chemin. Rien que de citer tous les modèles de la gamme pléthorique est un défi que je ne suis pas près de relever!
De toutes les HD, les Sportsters sont sans doute les plus accessible à tout point de vue. Aussi bien dans leur gabarit limité, que dans leur tarif. Car rouler en Harley, ça a un certain coût! Heureusement que quand on aime, on ne compte pas.

Au départ, j’étais parti sur leur nouveau Roadster. Il est magnifique. Mais une fois sur place, j’ai essayé le Forty-Eight et j’ai trouvé ça génial. Impossible de résister au charme de cette machine, un parfait mixe entre custom et bobber. Le modèle 2016 apporte son lot de modifications significative par rapport au modèle précédent, notamment en terme de confort de selle et de freinage. Car, oui cette moto freine, ce qui assez étonnant pour être signaler, tant le freinage était un concept chez Harley…

Et le bruit, mes amis, le bruit. Enfin que dis-je, le bruit, le son, la symphonie. A chaque fois que j’appuie sur le démarreur, le son grave et en même temps légèrement feutré du 1200 transperce ma cage thoracique, distillant au passage son lot de frissons.
Promis, je vous mets une petite vidéo que je peux.

En attendant, je vous laisse avec quelques photos ^^

Alors bien sûr, pour rouler sur ce type de moto, hors de question de porter un blouson typé Sport ou même roadster. Et c’est la même pour le casque ! Du coup, j’ai du investir dans un blouson un casque. Pour le blouson, j’ai tapé dans du Helstons. C’est simple, la qualité est exemplaire, le cuir magnifique et le look colle parfaitement avec l’esprit Dark Custom. Il s’agit du modèle Sonny Plain, je l’ai acheté chez MotoBlouz pour 150€ de moins que dans la boutique Harley. J’en profite pour redire que Motoblouz est LE site que vous devez avoir en favoris si vous souhaitez acheter de l’équipement motard.





Quant au casque, j’ai investi dans un Jet. Je garde bien sûr mon intégral pour les sales temps, les gros trajets ou l’hivers mais cette été, je vais rouler le nez au vent.

Voici la bête, achetée sur http://www.accessoires-motard.fr/ (très sérieux également!)

Maintenant, il ne reste plus que le soleil… hmhm…

Page 1 sur 11

Honor 7 vs Samung S7

77

Je sais ce que vous pensez. Quelle drôle d’idée de comparer un smartphone à 300€ et un smartphone à 700€! Et bien c’est très simple en réalité. Il se trouve que vous n’êtes pas en train de lire un article sur un site comme frandroid, à qui les constructeurs prêtent leurs derniers produits pour les tester mais un article sur un blog d’un mec qui ne peut vous parler que ce qu’il s’est acheté. Et devinez quoi ? J’ai acquis il y a quelques semaines un Samsung S7 qui st venue remplacer mon Honor 7 que j’ai utilisé pendant 1 an.

Bien sûr, il ne s’agit de pas déterminer quel est le meilleur des deux. C’est facile, c’est le Samsung S7. Et heureusement avec 400€ de plus sur la facture! En fait, il s’agit de voir si un smartphone chinois à moins de 300€ se défend bien face au smartphone dont on sait qu’il est LA référence du moment.

Finition et ergonomie du boitier :

Samsung S7

Le samsung S7 (je parle du normal, pas du edge) respire la très grande qualité de finition à tous les niveaux. J’ai un collègue qui a investi il y a peu dans le dernier A3 de la même marque et j’avais déjà été assez stupéfait pas le degré de finition. Le S7 arrive a surpasser ce dernier sur la qualité perçue mais un design travaillé. Le résultat? une prise en main extrêmement flatteuse et un touché très agréable. De mon point vue, supérieur à celui de l’iphone 6s par exemple.

J’ai malgré tout 2 ou 3 reproches à faire en matière d’ergonomie au S7 :

  • D’abord sur l’objectif qui dépasse légèrement à l’arrière. C’est toujours dommage même si je comprends pourquoi (cf la très haute performance du capteur dual pixel). Huawei, par exemple, avec son P9, a réussi à ne rien faire dépasser en conservant une très bonne optique et il faut avouer que c’est juste superbe.
  • Ensuite, la finesse du bord et la haute sensibilité de l’écran qui provoque des manipulations intempestives C’est particulière gênant quand on écrit un SMS par exemple ou prend un photo et que le léger contact avec les doigts et le bord de l’écran lance des applications ou fonctions non désirées. J’imagine que c’est aussi une question d’habitude mais il me semble que samsung était conscient du problème et qu’ils avaient prévu un patch pour fixer ce bug. Je me renseignerai.
  • Enfin, le capteur d’empreinte qui est situé sur le bouton de la face avant. C’est classique et cela ne dérange probablement pas les utilisateurs de smartphone qui n’ont connu que cet emplacement. Mais croyez moi, celui du Honor est bien plus pratique.

Honor 7

Huawei a fait du très bon boulot avec le honor 7. Et pour ce prix, je ne suis pas sûr que vous trouviez un smartphone aussi bien fini. Pour avoir utiliser ce téléphone pendant un an, je peux dire qu’il « vieilli » bien mais dévoile quelques zone fragile, notamment sur les coins. C’est sur ce genre de détails que la différence se fait.

Sinon même défaut que sur le S7 avec un capteur photo qui dépasse. Et là, c’est moins compréhensible car on est loin du niveau de qualité du capteur. Chez Huawei, c’est surtout pour une raison d’économie. L’Honor 7 se rattrape sur un capteur d’empreinte parfaitement situé, c’est à dire derrière et juste tout le capteur photo. Ça parait anodin mais c’est tellement plus pratique!

VAINQUEUR :  Samsung S7

Interface

Samsung S7

Vous le savez sûrement, le S7 de la marque coréenne tourne sous android Marshmallow. Mais samsung y a ajouté bien sûr sa surcouche touchwiz. Fort heureusement, la surcouche n’est plus aussi lourde qu’avant (vous vous rappelez des s4 et S5? beurk!) Mais cela n’en reste pas moins une surcouche dont on pourrait se passer. Elle est propre, bien pensée et se fait oublier, mais je trouve qu’elle n’apporte rien par rapport à un système brut sans surcouche, si ne n’est qu’elle bouffe des gigs d’espace et alourdi l’ensemble. Maintenant, cela étant dit, je vous confirme qu’à utiliser, l’interface est très agréable et intuitive.

Honor 7

Chez Huawei, on a le droit à un android lollipop et une surcouche EMUI 4.0. C’est archi pompé sur l’IOS d’iPhone mais c’est très réussi. A tel point que pour être franc, ce n’est pas évident de repasser sur S7 avec son touchwiz. EMUI est propre, sobre, discret, beau et très rapide.

VAINQUEUR :  Ex aequo (c’est vraiment une question de goût la dessusà

Performances jeux

Sur un test AnTuTu ou n’importe quel autre du genre, le samsung s7 fera la différence. C’est assez logique. Mais concrètement, en dehors du fait d’avoir de plus beaux résultats, qu’est ce que ça change au quotidien?

En fait, pas tant de chose. Je ne suis certes pas un gros joueur sur smartphone mais j’ai un fils de 5 ans qui pratique angry bird ou minion rush avec assiduité. Alors bien sûr, les jeux se lancent un peu plus vite sur le S7 et sont également un peu plus fluides. Mais la différence n’est pas gigantesque et l’Honor 7 se défend plus qu’honorablement (d’où son nom?). Et j’ajoute que pour 400€ de moins, il est carrément impressionnant.

Il n’en reste pas moins que le S7 est tout le temps agréable et facile à utiliser et ça se ressent à chaque lancement d’application ou démarrage de l’appareil photo. C’est un bonheur à utiliser.

VAINQUEUR :  Samsung s7

Ecran :

Là ça va aller vite. Le samsung S7 possède un écran stupéfiant. L’Honor 7 ne joue pas dans la même court. Pourtant, il se défend assez bien et avec un poil plus de luminosité, il aurait été vraiment bon.

VAINQUEUR :  Samsung s7

Photos

En pleine luminosité, l’Honor 7 se défend. Les photos tirent un peu sur le bleu alors que chez Samsung on a tendance un saturer un peu les couleurs. Mais soyons honnête, le Huawei ne joue pas dans la même court. Si j’ai investi dans un samsung S7, c’est en grande partie pour sa qualité photo et je ne suis pas déçu. En terme de qualité, au dessus, il faut aller taper du côté des vrais appareils photos qui ne font que ça ;)

J’ai pris 2 photos avec le honor 7 et le samsung s7 pour vous montrer la différence. A vous de juger!

Honor 7 vs Samsung S7 photo intérieur
Samsung S7
Honor 7
Honor 7 vs Samsung S7 photo extérieur
Samsung S7
Honor 7

conclusion :

Le Honor 7 est un très bon smartphone et je le continuerai de le conseiller (et la marque Huawei en général) pour les gens qui n’ont pas le budget d’un samsung S7. En revanche, si vous avez 700€ à mettre dans un mobile, n’hésitez pas. Le S7 est tout simplement le meilleur smartphone du moment à tous les niveaux.

Le prix lemoins cher pour un samsung S7, c’est sur AMAZON bien sûr – SAMSUNG S7 PAS CHER ICI

Page 1 sur 11

Mon avis sur Netflix après un mois d’utilisation

netflix-logo

Il y a un mois de ça, je me suis abonné à Netflix. J’ai hésité pendant un certain temps. J’avais même déjà profité de l’offre gratuite un mois pour tester sans être réellement convaincu (mais sans avoir vraiment tester aussi pour être honnête).  Et puis un jour, j’ai franchi le pas. Il y a eu plusieurs raisons qui m’ont poussées à m’abonner:

  • Le retour de House of Cards jusque là réservé à Canal+ : Un comble étant donné que c’est une série produite par Netflix!
  • Le contenu documentaire : Notamment grâce à mon frère qui n’arrêtait pas de ma parler de tel ou tel super doc qu’il avait vu sur Netflix.
  • Les séries TV (exclu ou non) : House of cards donc mais pas seulement. Jessica Jones par exemple, ou l’intégralité de Breaking Bad etc.
  • Le catalogue de « vieux » films du dimanche : ce n’est pas péjoratif, bien au contraire, j’adore me plonger dans le catalogue des films Netflix car c’est un savant mélange de grands classiques des années 90 et de navets dont on sait que c’est des navets mais qu’on a quand même envie de regarder un soir affalé sur le canapé.
  • Le contenu pour les enfants : Forcément avec un bonhomme de presque 6 ans et un autre qui n’a pas encore l’âge de regarder la télé mais qui finira forcément devant un jour, je ne pouvais pas être insensible au contenu de Netflix en matière de dessins animés.

Voilà pour les raisons principales qui tiennent pour la pus part au contenu. Ensuite bien sûr, le prix fut déterminant. A 10€ l’abonnement par mois, c’est un « no-brainer ». Mais quand on cumule les abonnements du genre à droite et à gauche comme moi, ça finit par faire une petite somme rondelette. Google Music, Google Drive…Netflix maintenant. A coup de 10 balles à chaque fois, on finit par racker autant que dans les meilleurs casinos en ligne!

Bilan après un mois :

L’interface utilisateur :

Netflix est très agréable et facile à utiliser. L’interface est réduite au stricte minium, le contenu est mis en avant et c’est parfait. J’adore la gestion des épisodes de séries comme par exemple l’enchainement entre les épisodes.

Les plus agréable :

La gestion du multi écran qui permet à chacun dans la famille de regarder un programme différent et bien sûr la suggestion de contenu qui a fait le succès de Netflix et qui est pas mal foutu je dois dire.

La qualité :

J’ai un abonnement 1080P et c’est la qualité de l’image est très bonne. Je n’ai jamais rencontré pour l’instant de problème de débit ou de qualité (j’ai une connexion fibre numéricable). Ca donne méchamment envie de passer en 4K (dès que j’aurai la télévision qui va avec, hein chérie?).

Le contenu :

C’était évidemment l’enjeu de l’abonnement et je ne suis pas déçu – enfin presque pas déçu. Je vous explique. Niveau série, c’est très bien. J’aimerais idéalement voir les séries HBO dessus (haha on peut toujours rêver) mais les productions Netflix sont bonnes (J’ai adoré Marvel Jessica Jones par exemple et je suis devenu totalement accro à Sons of Anarchy) et la mise à disposition d’un coup de tous les épisodes est un plus tellement énorme qu’on ne peut plus comprendre que tout le monde ne fasse pas pareil. Pour les documentaires, c’est un régal, au sens propre figuré comme au sens propre d’ailleurs car Netflix a certainement les meilleurs documentaires sur la bouffe! Je vous recommande au passage Cowspiracy.

Alors, d’où vient la déception me direz-vous ? C’est simple. Netflix n’a mis à disposition que la saison 1 des pokemons. Est-ce que c’est seulement possible d’être aussi cruel ? Je ne pense pas. Et j’espère qu’ils corrigeront vite ce faux pas inexcusable.

Je recommande ?

Oh que oui. Je ne comprends d’ailleurs pas comme Canal+ peut encore faire un abonnement à 40€. Bien sûr, netflix n’est pas parfait. La contenu demande encore à être amélioré, notamment sur les séries qui n’ont pas les saisons complètes et les films qui pourraient être un peu plus récent ou carrément des grands classiques. Mais franchement, si vous regardez souvent la télé, je ne vois aucune raison de ne PAS vous abonner à Netflix.

serisé

Page 1 sur 11

Une infographie sur la perception de la valeur

La perception de la valeur, c’est une vaste question. Plutôt complexe, et pour une fois l’infographie proposée par vouchercloud apporte des vrais infos qui vous feront vous coucher moins bête ce soir. La première chose qu’on y apprend, c’est que la perception de la valeur des choses est totalement dépendante de notre époque et de l’évolution technologique. Imaginez un peu qu’au 19ème siècle, le homard était un mes réservés aux prisonniers et aux domestiques… Alors que cette année, il a fallu que j’envisage d’hypothéquer mon appartement pour me payer 3 pinces de crabes et une demi langouste. Heureusement que je suis locataire!

Je vous laisse savourer :

Perception of Value Open File

Perception of Value Open File – Source

 

Page 1 sur 11

X-files saison 10 , vrai renouvellement de la série culte des années 90 ou sequel botoxé?

383551 01: 1996 GILLIAN ANDERSON AND DAVID DUCHOVNY OF THE HIT SERIES THE "X-FILES". (Photo by Fox/Liaison)

x-files-david-duchovny-et-gillian-anderson-retrouvent-mulder-et-scully_171997_wideSi je ne compte pas K2000 ou supercopter, X-files est probablement la première séries qui m’a fait aimer les séries. 2 personnages mythiques, une musique venue de l’espace (en 1993 sisi je vous promets), des scénarios inspirés et un style unique nappé de clair-obscur et de forêts humides. Bien sûr, il n’y a pas eu que du bon en 9 saisons mais n’empêche que j’attendais avec impatience le retour de Mulder et Scully.

 

Mais il y avait de quoi se gameller méchamment. Déjà rien ne garantissait que ce qui faisait le style si unique de xfiles n’avait pas pris un coup de vieux. Et ensuite, les acteurs, eux, en avaient forcément pris un gros (coup de vieux). Rien de pire que de faire du réchauffer has-been avec des comédiens botoxés qu’on deveine rongé par une vie hollywoodienne qui n’est pas de tout repos.

Et bien, en un mot comme en cent : ouf!

X files saison 10 réussit son pari. Sur les 4 premiers épisodes que j’ai vu (cette saison n’en comporte que 6), je peux déjà vous dire que tous les ingrédients sont là. Une théorie du complot par ici, un épisode 3ème degré totalement décalé par là, un monstre improbable et diablement efficace… Je ne vous dirai rien mais je vous conseille de regarder tout!

Ok, me direz-vous, mais niveau botox, on en est où? 

Pour être honnête, je ne mettrais pas ma main au feu que Gillian Anderson et David Duchovny soient 100% garantis sans extraits de botox dedans. Je les aurais aimé un peu moins lissés, plus abîmés par la vie, plus authentiques mais c’est loin d’être catastrophique.

X files saison 10 est à voir, que vous soyez fan de la première heure ou que vous n’ayez jamais vu un épisode d’ailleurs.

Mulder et Scully dans X-Files saison 10

Mulder et Scully dans X-Files saison 10

C’est M6 qui diffusera les épisodes en exclusivité à partir du 25 février (source).

 

Page 1 sur 11

Ma critique de Starwars VII le réveil de la force (garantie 100% SANS spoilers)

2000px-Star_Wars_Logo.svg-1

Aujourd’hui, jeudi 17 décembre 2015, à 13h30, j’étais au cinéma IMAX de quai d’ivry pour voir l’épisode 7 de Starwars. J’avais réservé mes places plusieurs semaines avant sur starwars.fr et j’ai posé une journée de congés pour l’occasion. En y réfléchissant, cela fait peut être de moi un fan d’assez haut niveau. C’est vrai qu’avec le recul, j’ai bien cru déceler une certaine vague d’incompréhension dans le regard de quelques collègues le jour où je leur dis que j’avais posé un jour de congés.

Et puis il y a tous les autres petits signes qui peuvent trahir mon degré de fanitude, comme par exemple la réplique du sable laser de Darth Vader qui trône dans la chambre de mon fils (mais il est à moi!!) ou la liste des coffrets vidéos que j’ai possédé du fameux VHS THX au dernier bluray (et vivement que Disney sorte la trilogie originale dans sa version de l’époque non abîmée par Lucas).

Mais attention, je suis peut être fan mais je n’en garde pas moins un certain sens critique. Qui aime bien, châtie bien. D’ailleurs, j’ai failli ouvrir une pétition sur change.org pour interdire à Lucas de refaire des films tellement missa a été traumatisé par Jar Jar Binks.

Tout ça pour vous dire que malgré les espoirs que j’avais à l’égard de Starwars Le réveil de la force, j’étais aussi prêt à déverser ma bile.

Alors que dire sur cet épisode VII sans vous spoiler la tronche méchamment (je tiens à la vie) et sans paraître trop fan 1er degré?

D’abord que JJ Abrams avait promis de faire un film de fan de la première trilogie (càd ep 4,5 et 6) pour les fans de la première trilogie et que c’est réussi.

Que Han Solo est toujours Han Solo. 635809393766388788-Force-Awakens

Que Rey, interprétée par Daisy Ridley est une héroïne fabuleuse (je suis une patate mariée, je suis une patate mariée).

des1070_jpeg_4k_pub_1dc59ce6

Que Kylo Ren est bien le digne successeur de Darth Vader.

des0190_462d9660

Que BB-8 est le digne successeur de R2D2.

bb8-star-wars-wallpaper-01

Que la réalisation est sobre, efficace et à certain moment même, virtuose.

Bref, que tous les ingrédients qui ont fait la Force de la saga Starwars sont là.

Et que si je pouvais, là, maintenant, j’arrêterais d’écrire pour retourner voir ce film.

 

 

Page 1 sur 11

Mon avis sur la première moitié de la saison 5 de Homeland

img_1947

Je me souviens de la saison 1 de Homeland comme si c’était hier. Enfin l’année dernière. C’est la série qui avait réussi a bouleverser un peu les choses dans la façon de voir habituellement très manichéenne des américains. Des personnages principaux complexes (enfin pour une série grand public hein), loin des stéréotypes du genre et une intrigue sur le fil qui laissait penser que tout était possible (et c’est bien le cas!).

Les saisons suivantes, même si elles n’ont pas gardé l’intensité de la première se tenaient plutôt bien. Surtout jusqu’à la fin de la saison 3. La saison 4 était nettement moins aboutie et la première partie était carrément « what the fuck ». Heureusement qu’elle avait su se rattraper sur la fin.

Aussi, pour cette saison 5, je n’attendais pas miracle mais j’espèrais retrouver un bon Homeland, pas forcément celui du début, mais une vraie fraicheur, un peu comme la relance de 24h sur la saison 4 ou 5 (je ne me rappelle plus exactement, ça commence à dater cette histoire).

Verdict

J’ai regardé les 6 premiers épisodes, c’est à dire la moitié de la saison et pour le moment, je dois dire que je ne suis pas déçu! Rythmée, crédible, ancrée dans le contexte geopolitque d’aujourd’hui avec DAESH. Bref , du Homeland bien ficelé.

Si vous avez aimé Homeland saison 1, vous devriez aimer la saison 5.

Et au cas où vous seriez du genre à regarder en streaming ou à télécharger en torrent (c’est pas bien), je ne saurais que trop vous conseiller de passer par VPN. Personnellement, je suis très très content de hidemyass.com

Page 1 sur 11

Un montage exceptionnel sur Jesse et Heisenberg dans Breaking Bad

Je vous préviens tout de suite, si vous n’avez pas vu Breaking Bad, fermez tout de suite ce billet et allez vite rattraper votre retard d’impie. La vidéo ci dessous contient des énormes spoilers sur toute la série. Vous êtes prévenu.
Maintenant, pour ceux qui ont déjà vu Breaking Bad et donc qui ont donc naturellement trouvé que c’était un chef d’oeuvre, faites vous plaisir avec ce montage réalisé par un fan. C’est vraiment très très bon et je parie que ça va vous donner envie de vous refaire les 5 saisons dans la foulée.

Page 1 sur 11

Mr.Robot : La série de l’été qu’il ne fallait pas louper!

mrrobot

Quand on parle de bonnes grosses séries TV, on pense plutôt au mastodonte HBO (qui a réinventé la série Tv quand même) et ses super productions comme Game of Thrones;  AMC, à qui on doit entre autre Breaking Bad, The Walking Dead,  ou encore Netflix qui a su se tailler une belle réputation avec notamment House of Cards. Mais si je vous parle de USA network, ça vous évoque probablement rien. Pourtant, c’est bien à eux qu’on doit LA série de cet été, celle qui ne fallait pas manquer : Mr.Robot.

Parmi les synopsis qu’on trouve sur internet, celui de Allociné m’a semblé le plus intéressant :

Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d’un trouble du comportement qui le pousse à croire qu’il ne peut rencontrer des gens qu’en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l’approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu’il doit justement protéger…

Ce synopsis est déjà riche en lui même mais croyez moi, il est ne permet pas d’appréhender la richesse de cette série. Mr.Robot est une série travaillée dans le moindre détail. L’ambiance générale et notamment la musique rappelle un peu celle de The Social Network et je ne pense pas que ce soit un hasard. D’ailleurs, le créateur de la série, Sam Esmail, serait un grand fan de David Fincher, que ça ne m’étonnerait pas. Je ne vous dévoilerai rien ici, mais regardez Mr.Robot et vous comprendrez.

Mais cette série n’est pas une copie, c’est bien un original. Personnages complexes, scénario ultra bien ficelé et un univers de « hacker » assez crédible, ce qui est suffisamment rare à la Tv comme au cinéma pour être souligner. Et pourtant, Mr.Robot n’est absolument pas une série de « Geek » et nul besoin de savoir ce qu’est une attaque DDOS pour apprécier. La technologie, les hackers et leur idéaux ne sont qu’un prétexte pour parler des humains, de leur complexité, et du monde dans lequel on vit, sans compromis, sans chercher à faire du politiquement correcte, sans cliché.

Il y a eu 9 épisodes de diffusés sur les 10 prévus de la saison 1 et pour l’instant, pas une fausse note.

Mais ne cherchez pas cette série sur les networks européens et encore moins français, vous ne la trouverez pas. Pour profiter de Mr.Robot, vous allez devoir passer du côté obscure et télécharger illégalement… J’ai envie d’appeler ça de l’Ironie.

Page 1 sur 11