Mon avis sur Netflix après un mois d’utilisation

Il y a un mois de ça, je me suis abonné à Netflix. J’ai hésité pendant un certain temps. J’avais même déjà profité de l’offre gratuite un mois pour tester sans être réellement convaincu (mais sans avoir vraiment tester aussi pour être honnête).  Et puis un jour, j’ai franchi le pas. Il y a eu plusieurs raisons qui m’ont poussées à m’abonner:

  • Le retour de House of Cards jusque là réservé à Canal+ : Un comble étant donné que c’est une série produite par Netflix!
  • Le contenu documentaire : Notamment grâce à mon frère qui n’arrêtait pas de ma parler de tel ou tel super doc qu’il avait vu sur Netflix.
  • Les séries TV (exclu ou non) : House of cards donc mais pas seulement. Jessica Jones par exemple, ou l’intégralité de Breaking Bad etc.
  • Le catalogue de « vieux » films du dimanche : ce n’est pas péjoratif, bien au contraire, j’adore me plonger dans le catalogue des films Netflix car c’est un savant mélange de grands classiques des années 90 et de navets dont on sait que c’est des navets mais qu’on a quand même envie de regarder un soir affalé sur le canapé.
  • Le contenu pour les enfants : Forcément avec un bonhomme de presque 6 ans et un autre qui n’a pas encore l’âge de regarder la télé mais qui finira forcément devant un jour, je ne pouvais pas être insensible au contenu de Netflix en matière de dessins animés.

Voilà pour les raisons principales qui tiennent pour la pus part au contenu. Ensuite bien sûr, le prix fut déterminant. A 10€ l’abonnement par mois, c’est un « no-brainer ». Mais quand on cumule les abonnements du genre à droite et à gauche comme moi, ça finit par faire une petite somme rondelette. Google Music, Google Drive…Netflix maintenant. A coup de 10 balles à chaque fois, on finit par racker autant que dans les meilleurs casinos en ligne!

Bilan après un mois :

L’interface utilisateur :

Netflix est très agréable et facile à utiliser. L’interface est réduite au stricte minium, le contenu est mis en avant et c’est parfait. J’adore la gestion des épisodes de séries comme par exemple l’enchainement entre les épisodes.

Les plus agréable :

La gestion du multi écran qui permet à chacun dans la famille de regarder un programme différent et bien sûr la suggestion de contenu qui a fait le succès de Netflix et qui est pas mal foutu je dois dire.

La qualité :

J’ai un abonnement 1080P et c’est la qualité de l’image est très bonne. Je n’ai jamais rencontré pour l’instant de problème de débit ou de qualité (j’ai une connexion fibre numéricable). Ca donne méchamment envie de passer en 4K (dès que j’aurai la télévision qui va avec, hein chérie?).

Le contenu :

C’était évidemment l’enjeu de l’abonnement et je ne suis pas déçu – enfin presque pas déçu. Je vous explique. Niveau série, c’est très bien. J’aimerais idéalement voir les séries HBO dessus (haha on peut toujours rêver) mais les productions Netflix sont bonnes (J’ai adoré Marvel Jessica Jones par exemple et je suis devenu totalement accro à Sons of Anarchy) et la mise à disposition d’un coup de tous les épisodes est un plus tellement énorme qu’on ne peut plus comprendre que tout le monde ne fasse pas pareil. Pour les documentaires, c’est un régal, au sens propre figuré comme au sens propre d’ailleurs car Netflix a certainement les meilleurs documentaires sur la bouffe! Je vous recommande au passage Cowspiracy.

Alors, d’où vient la déception me direz-vous ? C’est simple. Netflix n’a mis à disposition que la saison 1 des pokemons. Est-ce que c’est seulement possible d’être aussi cruel ? Je ne pense pas. Et j’espère qu’ils corrigeront vite ce faux pas inexcusable.

Je recommande ?

Oh que oui. Je ne comprends d’ailleurs pas comme Canal+ peut encore faire un abonnement à 40€. Bien sûr, netflix n’est pas parfait. La contenu demande encore à être amélioré, notamment sur les séries qui n’ont pas les saisons complètes et les films qui pourraient être un peu plus récent ou carrément des grands classiques. Mais franchement, si vous regardez souvent la télé, je ne vois aucune raison de ne PAS vous abonner à Netflix.

serisé

X-files saison 10 , vrai renouvellement de la série culte des années 90 ou sequel botoxé?

x-files-david-duchovny-et-gillian-anderson-retrouvent-mulder-et-scully_171997_wideSi je ne compte pas K2000 ou supercopter, X-files est probablement la première séries qui m’a fait aimer les séries. 2 personnages mythiques, une musique venue de l’espace (en 1993 sisi je vous promets), des scénarios inspirés et un style unique nappé de clair-obscur et de forêts humides. Bien sûr, il n’y a pas eu que du bon en 9 saisons mais n’empêche que j’attendais avec impatience le retour de Mulder et Scully.

 

Mais il y avait de quoi se gameller méchamment. Déjà rien ne garantissait que ce qui faisait le style si unique de xfiles n’avait pas pris un coup de vieux. Et ensuite, les acteurs, eux, en avaient forcément pris un gros (coup de vieux). Rien de pire que de faire du réchauffer has-been avec des comédiens botoxés qu’on deveine rongé par une vie hollywoodienne qui n’est pas de tout repos.

Et bien, en un mot comme en cent : ouf!

X files saison 10 réussit son pari. Sur les 4 premiers épisodes que j’ai vu (cette saison n’en comporte que 6), je peux déjà vous dire que tous les ingrédients sont là. Une théorie du complot par ici, un épisode 3ème degré totalement décalé par là, un monstre improbable et diablement efficace… Je ne vous dirai rien mais je vous conseille de regarder tout!

Ok, me direz-vous, mais niveau botox, on en est où? 

Pour être honnête, je ne mettrais pas ma main au feu que Gillian Anderson et David Duchovny soient 100% garantis sans extraits de botox dedans. Je les aurais aimé un peu moins lissés, plus abîmés par la vie, plus authentiques mais c’est loin d’être catastrophique.

X files saison 10 est à voir, que vous soyez fan de la première heure ou que vous n’ayez jamais vu un épisode d’ailleurs.

Mulder et Scully dans X-Files saison 10
Mulder et Scully dans X-Files saison 10

C’est M6 qui diffusera les épisodes en exclusivité à partir du 25 février (source).

 

Mon avis sur la première moitié de la saison 5 de Homeland

Je me souviens de la saison 1 de Homeland comme si c’était hier. Enfin l’année dernière. C’est la série qui avait réussi a bouleverser un peu les choses dans la façon de voir habituellement très manichéenne des américains. Des personnages principaux complexes (enfin pour une série grand public hein), loin des stéréotypes du genre et une intrigue sur le fil qui laissait penser que tout était possible (et c’est bien le cas!).

Les saisons suivantes, même si elles n’ont pas gardé l’intensité de la première se tenaient plutôt bien. Surtout jusqu’à la fin de la saison 3. La saison 4 était nettement moins aboutie et la première partie était carrément « what the fuck ». Heureusement qu’elle avait su se rattraper sur la fin.

Aussi, pour cette saison 5, je n’attendais pas miracle mais j’espèrais retrouver un bon Homeland, pas forcément celui du début, mais une vraie fraicheur, un peu comme la relance de 24h sur la saison 4 ou 5 (je ne me rappelle plus exactement, ça commence à dater cette histoire).

Verdict

J’ai regardé les 6 premiers épisodes, c’est à dire la moitié de la saison et pour le moment, je dois dire que je ne suis pas déçu! Rythmée, crédible, ancrée dans le contexte geopolitque d’aujourd’hui avec DAESH. Bref , du Homeland bien ficelé.

Si vous avez aimé Homeland saison 1, vous devriez aimer la saison 5.

Et au cas où vous seriez du genre à regarder en streaming ou à télécharger en torrent (c’est pas bien), je ne saurais que trop vous conseiller de passer par VPN. Personnellement, je suis très très content de hidemyass.com

Un montage exceptionnel sur Jesse et Heisenberg dans Breaking Bad

Je vous préviens tout de suite, si vous n’avez pas vu Breaking Bad, fermez tout de suite ce billet et allez vite rattraper votre retard d’impie. La vidéo ci dessous contient des énormes spoilers sur toute la série. Vous êtes prévenu.
Maintenant, pour ceux qui ont déjà vu Breaking Bad et donc qui ont donc naturellement trouvé que c’était un chef d’oeuvre, faites vous plaisir avec ce montage réalisé par un fan. C’est vraiment très très bon et je parie que ça va vous donner envie de vous refaire les 5 saisons dans la foulée.

Mr.Robot : La série de l’été qu’il ne fallait pas louper!

Quand on parle de bonnes grosses séries TV, on pense plutôt au mastodonte HBO (qui a réinventé la série Tv quand même) et ses super productions comme Game of Thrones;  AMC, à qui on doit entre autre Breaking Bad, The Walking Dead,  ou encore Netflix qui a su se tailler une belle réputation avec notamment House of Cards. Mais si je vous parle de USA network, ça vous évoque probablement rien. Pourtant, c’est bien à eux qu’on doit LA série de cet été, celle qui ne fallait pas manquer : Mr.Robot.

Parmi les synopsis qu’on trouve sur internet, celui de Allociné m’a semblé le plus intéressant :

Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d’un trouble du comportement qui le pousse à croire qu’il ne peut rencontrer des gens qu’en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l’approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu’il doit justement protéger…

Ce synopsis est déjà riche en lui même mais croyez moi, il est ne permet pas d’appréhender la richesse de cette série. Mr.Robot est une série travaillée dans le moindre détail. L’ambiance générale et notamment la musique rappelle un peu celle de The Social Network et je ne pense pas que ce soit un hasard. D’ailleurs, le créateur de la série, Sam Esmail, serait un grand fan de David Fincher, que ça ne m’étonnerait pas. Je ne vous dévoilerai rien ici, mais regardez Mr.Robot et vous comprendrez.

Mais cette série n’est pas une copie, c’est bien un original. Personnages complexes, scénario ultra bien ficelé et un univers de « hacker » assez crédible, ce qui est suffisamment rare à la Tv comme au cinéma pour être souligner. Et pourtant, Mr.Robot n’est absolument pas une série de « Geek » et nul besoin de savoir ce qu’est une attaque DDOS pour apprécier. La technologie, les hackers et leur idéaux ne sont qu’un prétexte pour parler des humains, de leur complexité, et du monde dans lequel on vit, sans compromis, sans chercher à faire du politiquement correcte, sans cliché.

Il y a eu 9 épisodes de diffusés sur les 10 prévus de la saison 1 et pour l’instant, pas une fausse note.

Mais ne cherchez pas cette série sur les networks européens et encore moins français, vous ne la trouverez pas. Pour profiter de Mr.Robot, vous allez devoir passer du côté obscure et télécharger illégalement… J’ai envie d’appeler ça de l’Ironie.

Comment créer la maison de ses rêves en 3D facilement

Je n’aurais pas spécialement prêté attention à ce nouveau site s’il n’avait pas réussi à capter mon attention grâce à une petite astuce simple mais efficace… Et l »astuce en question est …Wait for it… La reconstitution en 3D de l’intérieur de 2 des appartements les plus connus des fans de sitcom US (de qualité) : How I met your mother et surtout, The Big Bang Theory.

Voici ce que donne l’appartement de The Big Bang theory :

The Big Bang Theory -1
L’appartement de The Big Bang Theory en 3D pay HomeByMe

On peut ouvrir le « projet » et se balader dans l’appartement en 3D comme si on y étais (et je suis assez bluffé par le nombre de détails qu’on peut y trouver, amusez-vous à faire la comparaison). Ce qui m’a étonné avant tout, c’est la surface! Car si cet appartement vous semble petit, en réalité il s’agit quand même d’un confortable 117 m²! Mais HomeByMe n’a bien sûr pas été conçu pour reproduire les appartements « vus à la télé ». C’est un outil complet qui permet de faire ses plans pour son propre appart’ et de visualiser exactement à quoi ça ressemblera.

Je ne sais pas vous, mais moi, quand j’étais gamin, j’adorais dessiner des intérieurs de maison ou d’appartement. C’était un peu le même principe que de suivre une route du doigts sur une carte Michelin. On n’avait pas besoin d’y être physiquement, on voyageait quand même. Avec mes intérieurs et plan d’appart’ c’était pareil. Je visualisais mon chez-moi comme si j’y étais… Et vous voulez que je vous dise? Ça ne ressemblait pas du tout à là où j’habite aujourd’hui ^_ ^. Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui, un outil comme HomeByMe est non seulement utile mais aussi ludique.

D’ailleurs, je vous défis d’arriver à reproduire quelques unes des baraques les plus mythiques des séries tv comme par exemple :

Six Feet Under :

297810

Les Sopranos :

245370

Breaking Bad :

519963

A vous de jouer!

http://home.by.me/fr/accueil

 

5 raisons de regarder Banshee

Pour le Synospsys de Banshee, je laisse allociné faire le job en recopiant sans honte leur peech : Banshee, une petite ville des Etats-Unis en territoire Amish, en Pennsylvannie, est quelque peu perturbée par un nouvel arrivant énigmatique, expert en arts martiaux, qui se fait passer pour le remplaçant du shérif récemment assassiné. Il a bien l’intention de faire régner la loi, mais à sa manière, concoctant des plans qui ne servent que son intérêt..

J’ai regardé les 2 premières saison de Banshee (la 3ème sera diffusée en Janvier 2015) et je vais vous donner 5 bonnes raisons de regarder cette série tv :

Parce que c’est la dernière série créée par Alan Ball, l’homme derrière True Blood et surtout Six Feet Under

Six-Feet-Under-six-feet-under
Souvenir… souvenir

Pour voir des nanas se battre à gros coups de péchons peu importe la taille et le sexe de leurs adversaires:

Ivana_Milicevic_in_Banshee
Ivana Milicevic a des airs de Lara Croft non ?

Parce que curieusement Bashee semble être une ville qui attire toutes les belles filles du pays. Même les Amish sont hot!

Lili Simmons
Lili Simmons enchaine les bonnes séries, après tenu un petit rôle dans True Detective!

Pour ses méchants super méchant et son vilain (mention spéciale à l’Albinos)

albinos
Et oui la scène est bien en rapport avec ce que suggère cette photo. glop.

Pour ses personnages atypiques et bien construits comme par exemple (mais c’est pas le seul) Job, un travelo geek et capable de distribuer des coups de tatanes très efficaces, « Joe l’indien » qui promet d’être un sacré problème dans la saison 3 ou encore bien sûr Proctor, l’équivalent pour le Shérif de Luthor pour Superman (l’analogie s’arrête pas là d’ailleurs et je pense que c’est volontaire).

job
Un personnage qui enchaine les « fuck » comme pourrait le faire un perso de Tarantino

Voilà donc pour 5 raisons mais en tout honnêteté, j’aurais pu en trouver plus. Banshee est pour moi la bonne surprise de 2014 et j’ai hâte de retrouver les perso pour la saison 3.

Toutes les infos sur Banshee :

http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=10430.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Banshee_(série_télévisée)

En bonus, une scène de baston d’antologie

 

 

3 nouvelles séries à ne surtout pas manquer

J’ai failli être en manque les amis. Mais la beautés des séries, c’est qu’il en existe tellement qu’il y a toujours une petite pépite à découvrir. Mais parfois elles se cachent. Il faut persévérer. Je me suis fourvoyé un temps avec Siberia et surtout Helix qui était prometteuse sur le papier. Mais j’ai vite déchanté. Mais ça, c’était avant. Avant que je ne trouve les 3 séries suivantes : True Detective, Ray Donovan & Fargo.

True Detective

true

J’ai dévoré la saison 1. Seulement 8 épisodes mais intense. Les 2 acteurs principaux sont justes parfaits. Woody Harrelson en Redneck pas si simple qu’il n’y paraît et Matthew Mcconaughey en épave illuminée mais à l’esprit ultra aiguisé. Le duo nous emmène dans une Louisiane qui donne envie d’aller vivre ailleurs. Poisseux. Lourd. Glauque. Envoûtant. A voir et revoir.

Ray Donovan

ray

La saison 1 date de l’été dernier et j’ai déjà dégusté les 12 épisodes. La saison 2 devrait bientôt commencer. Cette fois, on plonge dans l’univers friqué de Hollywood. Ray Donovan travaille pour un cabinet d’avocat sont les clients sont tous des stars (du cinéma, du sport, de la musique etc.). Son job, c’est de régler les problèmes. Tous les problèmes. Par n’importe quel moyen. Cette partie seule suffit à créer quelques bonnes histoires mais c’est loin d’être le seul intérêt. La moelle de cette série, il faut aller la chercher dans tous les personnages qui gravitent autour de Ray. Ses frères (Terry, ancien boxeur atteint de Parkinson et Bunchy, qui a été abusé sexuellement par un prête enfant) et surtout son père, joué par un Jonathan Voight totalement inspiré, qui sort de 20 ans de prison pour un crime qu’il n’a pas commis… La série est tellement riche que je pourrais continuer comme ça pendant longtemps sans pour autant vous donner un aperçu juste. Le mieux, c’est d’aller voir vous même !

Fargo

fargo

La petite dernière. Je n’ai vu que les 2 premiers épisodes mais putain ça promet ! Cette série est bien basée sur le même univers que le film des frères Cohen sorti en 1996. Mais là où le film m’avait profondément ennuyé (faudrait que je le revois quand même), la série instaure un autre rythme. Billy Bob Thornton est succulent, tout comme le reste du casting (on y retrouve notamment Martin Freeman qui joue le Hobbit et  Bob Odenkirk, l’avocat dans Breaking Bad). La série, produite par FX, est en court de diffusion, il y a 10 épisodes de prévus. Can’t wait !

Voilà, maintenant, vous savez quoi regarder pendant la semaine en attendant Game of Throne :)

Helix et Siberia, 2 nouvelles séries à suivre.

Breaking bad n’est plus et il faut bien se consoler comme on peut. Pour vous mettre un petit quelque chose sous la dent avant la reprise de the walking dead ou game of thrones, je vous propose 2 séries très différentes mais pas mal foutues : Helix et Siberia. 

2097364

Helix : Avec Helix, on est projeté dans une station du pôle nord où sévit un mystérieux virus qui transforme ses hôtes. L’ambiance est un peu celle de The Thing, mais en moins claustro-phobique. Cela tient sûrement au fait que le laboratoire dans lequel se passe l’action est immense et on devine la civilisation pas si loin. Je ne sais pas encore trop où cela va nous mener mais la vue des 6 premiers épisodes m’a donné envie de voir la suite, ce qui est déjà pas mal. (cf la fiche allocine)

vlcsnap-2013-07-04-16h14m21s24

Siberia  : Siberia est filmé façon « tv réalité » et pour cause, c’est justement ce que c’est censé être. Siberia raconte l’histoire d’un groupe de candidats à une émission de télé, largué en pleine sibérie pour y passer l’hivers. Il y a qu’une seule règle, c’est qu’il n’y a pas de règle! Mais tout ne va pas se passer comme prévu … (cf la fiche allocine). Pour le moment, je n’ai regardé que les 3 premiers épisodes mais toute la saison 1 est déjà disponible (11 épisodes).

Voilà, je vous conseille donc ces 2 séries, avec la réserve que parfois une série commence très bien et finit très très mal (genre american horror story).

Sinon dans un autre genre,ce soir, c’est la saison 3 de Braquo qui démarre – Yeah!.

Breaking Bad : I’ll miss you

La semaine prochaine, AMC diffusera le dernier épisode de breaking bad. J’attends le final avec appréhension. Non pas parce que j’aie peur qu’il ne soit pas à la hauteur de la série. Je n’ai aucun doute la dessus. Les créateurs de breaking bad n’ont pas joué une seule fausse note sur les 5 saisons et il n’y aucune raison de penser que ça arrivera. Ce que j’appréhende, c’est ce petit manque qui tout amateur de bonne série connait quand son show préféré arrive à sa fin. J’espère que j’aurais vite de quoi me consoler.

Bryan Cranston alias Walter White y est pour beaucoup dans le succès de cette série qui lui a offert là, le rôle de sa vie.

note: ceux qui souhaitent savoir qu’elle est l’extraordinaire musique utilisée pour ce montage, il s’agit d’une composition de John Murphy pour le film Sunshine.