Je ne crains plus personne en Harley Davidson

Je l’ai fait! J’ai osé. Je suis passé sur Harley. Pourtant, je venais de loin. Mon truc, c’était plutôt les hyper-sportives type GSXR. J’en ai possédées quelques unes d’ailleurs. Mais ça c’était avant! Avant que je ne e découvre une passion pour Harley Davidson. Je vous arrête tout de suite, non, je ne mets pas de franges en cuir au bout du guidon. Et non, je n’en suis pas encore à changer toutes les pièces de la bécane. Mais quand je vois l’épaisseur du catalogue des options, je me dis que c’est un univers à part!
Bref, comme tout « newbie » en matière de Harley, j’ai commencé par un Sportster. Il parait que 80% des clients qui achètent une harley pour la première fois, achètent une HD dans cette gamme. D’ailleurs, il m’a fallu un peu de temps pour appréhender tout l’univers Harley Davidson, et je suis encore bien loin du bout du chemin. Rien que de citer tous les modèles de la gamme pléthorique est un défi que je ne suis pas près de relever!
De toutes les HD, les Sportsters sont sans doute les plus accessible à tout point de vue. Aussi bien dans leur gabarit limité, que dans leur tarif. Car rouler en Harley, ça a un certain coût! Heureusement que quand on aime, on ne compte pas.

Au départ, j’étais parti sur leur nouveau Roadster. Il est magnifique. Mais une fois sur place, j’ai essayé le Forty-Eight et j’ai trouvé ça génial. Impossible de résister au charme de cette machine, un parfait mixe entre custom et bobber. Le modèle 2016 apporte son lot de modifications significative par rapport au modèle précédent, notamment en terme de confort de selle et de freinage. Car, oui cette moto freine, ce qui assez étonnant pour être signaler, tant le freinage était un concept chez Harley…

Et le bruit, mes amis, le bruit. Enfin que dis-je, le bruit, le son, la symphonie. A chaque fois que j’appuie sur le démarreur, le son grave et en même temps légèrement feutré du 1200 transperce ma cage thoracique, distillant au passage son lot de frissons.
Promis, je vous mets une petite vidéo que je peux.

En attendant, je vous laisse avec quelques photos ^^

Alors bien sûr, pour rouler sur ce type de moto, hors de question de porter un blouson typé Sport ou même roadster. Et c’est la même pour le casque ! Du coup, j’ai du investir dans un blouson un casque. Pour le blouson, j’ai tapé dans du Helstons. C’est simple, la qualité est exemplaire, le cuir magnifique et le look colle parfaitement avec l’esprit Dark Custom. Il s’agit du modèle Sonny Plain, je l’ai acheté chez MotoBlouz pour 150€ de moins que dans la boutique Harley. J’en profite pour redire que Motoblouz est LE site que vous devez avoir en favoris si vous souhaitez acheter de l’équipement motard.





Quant au casque, j’ai investi dans un Jet. Je garde bien sûr mon intégral pour les sales temps, les gros trajets ou l’hivers mais cette été, je vais rouler le nez au vent.

Voici la bête, achetée sur http://www.accessoires-motard.fr/ (très sérieux également!)

Maintenant, il ne reste plus que le soleil… hmhm…

Que choisir : un casque intégral ou un casque modulable?

Voici une question que je me suis posée pas plus tard que la semaine dernière puisque mon casque moto m’a lâché (et commençait à se faire un peu vieux de toute façon).

Entre un casque modulable et un casque intégral, que choisir ?

J’ai discuté avec quelques motards, des vendeurs de casques qui connaissaient leur métier et j’en suis venu à une évidente conclusion : le casque intégral et la raison principale tient en 1 mot : protection.

Peu importe que vous rouliez sur un scooter 125 ou la dernière GSXR 1000, un casque intégral est, de loin, le casque qui vous offrira la meilleure protection en cas de chute. Même à petite vitesse, une chute peut faire beaucoup de dégât en particulier sur le visage. Avec un casque modulable, tout le bas du visage est vulnérable. Simon, un type qui roulait tous les jours sur z 750 et que j’ai rencontré il y a peu de temps, en sait quelque chose : il s’est retrouvé avec la face fendue en 2 suite au choc assez violent qu’il a subi sur le menton. Des mois d’opération et un voyage au brésil pour de la chirurgie réparatrice qui lui a coûté une fortune.

D’ailleurs bon nombre de casques modulables ne sont pas homologués en position ouverte! Alors si c’est pour profiter de l’air frais au feu rouge pendant 30 secondes, ça fait potentiellement cher payé.

Mais l’argument de la sécurité n’est pas le seul. Le casque modulable est forcément plus lourd, et donc moins confortable à l’utilisation, surtout en position ouverte ou la répartition des masses et la prise en vent font peser lourd sur vos cervicales.

Vous n’êtes toujours pas convaincu? Alors je ne peux plus rien pour vous. Mais si vous envisagez maintenant d’acheter un casque intégral, je viens d’acquérir un modèle particulièrement léger et ultra confortable à l’utilisation : le X-Lite 802R Carbon. Puro de chez Nolan.

Ce casque est un poids plume de 1250 grammes. Tout l’intérieur est détachable et lavable. Je l’ai acheté en finition « puro » qui met en valeur le carbon.

Vous pouvez le trouver pour 449€ sur motoblouz. Ce n’est certes pas le casque le moins cher mais vous ne regretterez jamais son achat sur la route.