Avis: La promesse des ténèbres

Hier soir j’ai fini le dernier Maxime Chattam, La promesse des ténèbres. Je n’ai pas mis longtemps à lire ce thriller. Il faut dire que je sortais des très denses tomes millénium! A côté, ce Chattam semble léger… Mais léger dans la forme car pour ce qui est de l’histoire, c’est tout le contraire. Encore une fois, Maxime Chattam nous emmène dans les profondeurs du mal, à la fois humain et tellement glauque et terrifiant qu’on aurait envie qu’il soit surnaturel

La mode du prequel au cinéma a donné l’idée à Maxime Chattam d’en faire de même pour son roman. En effet, on retrouve dans La promesse des ténèbres le personnage de l’inspectrice Annabel O’Donnel qui poursuit le tueur en série dans In Tenebris (1er gros succès de Chattam en 2004). Comme d’habitude avec les M. Chattam, les lieux, les ambiances, les personnages sont tous crédibles. On sent le travail de recherche derrière. L’histoire se passe à New York, pas celui des beau quartiers, mais celui des sous-terrains où l’obscurité permet à tous les fantasmes de se matérialiser, d’exister…

La promesse des ténèbres est un très bon thriller que je vous conseille vivement de lire pendant les nuits d’hiver qui ne vont pas tarder à arriver. Frissons garantis!

Julien

Je blogue, donc je suis. Pour en savoir plus sur moi, je vous invite à cliquer sur la page "qui suis-je".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *