Critique: Kaboom

Kaboom est l’ovni du mois et pour vous donner une idée de l’emballement qu’il sucite, laissez moi vous citer quelques critiques:

  • 20 minutes « La comédie de jeunes prend un grand coup de pied dans les roubignolles avec Kaboom de Gregg Araki »
  • Figaroscope: « Apocalyptique et virtuose. »
  • Les Inrock: « Araki dépose des indices rappelant que tout est amené à dépérir, à mourir, et teinte son film d’une gravité secrète, tout en réaffirmant la possibilité du sensuel. »
  • Telerama: « Araki filme la jouissance comme l’ultime chaos, fait rimer orgasme et fin du monde. »
  • Le Parisien: « Mariage frappadingue de campus movie, de film d’horreur, de théorie du complot et autre délire apocalyptique, c’est l’ovni de la semaine. »
Et ça continue comme ça chez quasiment l’intégralité des critiques. Du côté spectateur 57% lui attribuent 4 étoiles et plus, un très bon score… Et en ce qui me concerne, j’ai rarement vu un film aussi nul que celui là. Je suis sorti de la salle en me demandant si j’avais bien vu le même Kaboom que les critiques. Comment avaient-ils pu aimer? Ce film est la plus grosse arnaque de l’année. Je ne vois qu’une seule explication à cet engouement: le côté assumé, décomplexé de la sexualité vécue par ces jeunes… Cela a certainement du titiller les frustrés – et j’en déduis qu’ils sont nombreux parmi les critiques! En dehors de cela, c’est mal filmé, les dialogues ne sont pas spécialement bien écrits (j’ai compté 2 répliques un peu drôles), on se croirait souvent dans une série des années 90 pour ce qui est du style et l’histoire n’a absolument aucun sens. Kaboom est pour moi le film d’un type qui a voulu faire un Donnie Darko mais sans talent. Kaboom, le film du mois à éviter. Nb: il est peut être possible d’apprécier Kaboom en le regardant sous l’emprise de substances illicites. Note: ]]>

xmaster

2 thoughts on “Critique: Kaboom

  1. C’est marrant, j’ai eu le même sentiment à la fin du film : ai-je vu le même Kaboom que les critiques ? Peu de critiques négatives, ce qui m’a amené vers ton blog. Je me sens moins seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *