Cinéma

Critique: L'agence tout risque (the A-Team)

cinéma allait être faite de l’agence tout risque, je me suis dit que les producteurs d’Hollywood étaient vraiment prêt à tout pour gagner du pognon! L’agence tout risque, pure produit des années 80 made in USA, bourrée de testostérone, de cigare, de rires gras, de gros muscles et de flingues. Puis vint le moment du casting, première surprise qui m’a donner envie de m’y attarder:

  • Hannibal: Liam Neeson, plutôt bon acteur capable de jouer dans La liste de Schindler et dans Taken.
  • Fûté: Bradley Cooper, récemment vu dans Very Bad Trip qui a débuté sa carrière avec la série Alias.
  • Looping Sharlto Copley, la révélation de l’excellent District 9.
  • Barracuda: Quinton Jackson acteur free fighter.
  • La bonasse: Jessica Biel
En revanche, on ne peut pas dire que le palmarès du réalisateur, Joe Carnahan, envoie du rêve… Il est plutôt spécialisé dans les films de bourrins. Remarquez, ça tombe bien parce que l’agence tout risque ne fait exactement dans la dentelle. Tout comme la série, ce film est à prendre au 2ème degré, voire le 37ème degré. Si vous êtes plutôt du genre film d’action hyper-réaliste, passez votre chemin car dans l’agence tout risque, rien est impossible! Un hélicoptère qui vole sur le dos? Facile! Faire un looping avec un avion transporteur de l’armée? finger in the noze! Faire voler un char d’assaut? Bah oui je vois pas où est le problème! Est ce que pour autant, l’agence tout risque est un navet intersidéral que même Transformers 2 aurait des air de chef-d’œuvre à côté? et bien non! J’ai presque honte de le dire mais j’ai ri plus d’une fois pendant le film. Son secret en fait, c’est des dialogues bien écrits (chose rare pour ce genre de film) et des acteurs décomplexés qui assument et jouent le second degré à fond. La seule grosse idiotie (comparée aux autres petites idioties) du film est la crise mystique que traverse Barracuda – qui d’ailleurs, contrairement à son homologue de série Tv, ne s’habille plus uniquement avec des chaines en or, et c’est tant mieux – Le mec a trouvé la foi en prison et du coup il hésite vachement entre vivre une vie de paix et d’amour ou bien massacrer des gars à coup de latte dans leur gueule… Une question existentielle réglée en 7 secondes par une citation ET CONTRE-citation (énorme) de Gandhi. Fallait oser, Joe Carnahan l’a fait! Au final donc, l’agence tout risque est une film de bourrin qui vous fera certainement perdre quelques neuronnes mais qui a l’avantage de faire passer un bon moment, au moins pendant les 3/4 du film. Mission accomplie :mrgreen:]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *