Cinéma

Critique: Mic Mac à Tire-Larigot

Hier soir, je suis allé voir le denier J.P. Jeunet, Mic Mac à Tire-Larigot! J’attendais avec impatience ce film car j’aime beaucoup l’univers de ce réalisateur. Mais à la sortie de la salle, c’est la déception qui l’emporte.  Avec les teasers qu’on nous avait mis sous le nez et le potentiel de créativité de ce metteur en scène, j’attendais quelque chose de délirant, loufoque, drôle, touchant… Mais il n’en est rien! L’histoire de vengeance est banale et les acteurs sont très loin d’être convaincants. André Dussolier, Nicolas Marié et Dominique Pignon sont impeccables mais leur personnages ne sont pas assez fouillés. Omar Sy et Yoland Moreau ont l’air de faire aucun effort et leurs répliques tombent à côté. Quant à Dany Boon, il arrive à me transmettre autant d’émotion qu’un 38 tonnes sur une aire d’autoroute. D’ailleurs, ce n’est pas que Dany Boon, mais tout le film qui brille par l’absence d’émotion. Même la photographie, si particulière à Jeunet, ne fait plus autant d’effet. Je pense que c’est le moment de se renouveler et j’espère que ce sera le cas pour le prochain film. Reste quelques moments bien montés et un univers qui fourmille de trouvailles artistiquement intéressantes. Mais ils sont courts et ne suffisent pas à faire de Mic Mac à Tire-Larigot le mélange de Delicatessen et Amélie Poulain que j’en attendais. ————————

Je rajoute un petit sondage:

[poll id= »9″]]]>

Comments (18)

    • Bonjour.
      Moi j’ai adoré ce film. Plein de détails inouïs – toute l’histoire est plausible – de la moralité – bien monté – bien joué …
      Il n’est pas permis à tout le monde de comprendre le monde de Jeunet.

  1. Je ne suis pas d’accord. Désolé. Je suis allé voir le film assez méfiant, n’ayant pas totalement accroché à un long dimanche de fiancailles. A la sortie, je suis très content. Le film est plein de trouvailles et de poésie, un mélange de nostalgie d’un monde révolu et de monde moderne, la vieille école battant les méchants grâce à internet à la fin. Je demande à être surpris par un réalisateur, ce qui est le cas avec ce film. Enfin, j’ai découvert une nouvelle facette de DanyBoon qui est décidemment un grand acteur. Dussolier brillant. Pour moi ce film me fait penser à des comédies italiennes des années 70s qui traitent des sujets très sérieux (ici les ventes d’armes) par une sorte d’ironie désespérée. nb : je suis pas un fan béat de Jeunet.

  2. entièrement d’accord avec travaille
    j’ai adoré ce film
    je n’aime pas du tout dany boon, mais il était excellant dans ce film, et les autres acteurs aussi

  3. Vraiement déçu par ce film… Je reste attaché au Jeunet de delicatessen et de la cites des enfants perdus. Mic mac machin fait vraiement vulgarisation édulcoré sans intérêt pour public de masse… Et visiblement seule ceux qui ne conaissent pas les débuts de jeunet ont aimés

    • A la vue des critiques, je dois aussi mettre un petit mot. Ce film n’est pas destiné à un petit nombres de connaisseurs des films de Jeunet, mais permet aux amateurs dans le genre d’apprécier grandement l’ensemble de l’artiste. Je me fout de savoir qui a fait le film, je l’ai regardé sans jamais avoir lu ni écouté la moindre critique afin de me faire mon opinion. Et bien au risque de décevoir les érudits, j’ai adoré ce film. A 48 ans, j’ai vu des milliers de films, et malheureusement il devient difficile de trouver de l’émotion lorsque l’on à tout vu. Alors merci M.Jeunet, voila un film qui fait du bien au cerveau.

  4. une comédie loufoque et pleine de magie dans un univers de brutes, des décors extra-ordinaires, des trouvailles qui vivifient l’imaginaire. Un hommage aux Pieds Nikelés!! Le thème très sérieux du dégât des armes, traité avec un réalisme militant fait douche très froide.. J’ai adoré ce film et je déplore les termes de film loupé. La vie, la vraie c’est comme ça, et c’est ça qui dérange quelques intellos bobos heurtés par le mélange des éclats de bombe et des éclats de rire, des mines sadiques et des mines réjouies…Bravo Monsieur Jeunet, Bravo aux acteurs, aux décorateurs et dialoguistes.

    • salut marie
      1/ Je ne me prétends rien du tout. Je parle de culture – au sens large. Je donne mon avis. Il n’engage que moi. J’ai la même légitimé que n’importe qui. Le seul fait de publier mon avis, ne fait pas de moi un « critique ». Je ne prétends pas non plus imposer ma vision. Les commentaires sont là justement pour permettre à tout le monde de partager sa pensée.
      2/ J’essaye de faire le moins de fautes possibles. J’en fait quand même? Ok! Je ne suis pas Bernard Pivot. Mais plutôt que de balancer un commentaire comme ça, je te propose de me signaler où sont les fautes (par message privé, ce genre de commentaire n’a pas de rapport avec le sujet). Ce sera plus constructif.

  5. Je suis allée voir ce film hier soir et très honnêtement j’ai été terriblement déçue, sérieusement c’est la première fois que je m’ennuie autant durant la projection d’un film, j’étais à deux doigts de quitter la salle, un vrai supplice et une vraie perte de temps, je n’ai pas aimé du tout!!!!

  6. Jeunet et son esthétisme esthétisant m’emmerde… Et puis c’est quoi cette manie de faire des films jaunes… Le titre est débile et trop c’est trop… Le problème avec jeunet comme avec tant d’autres c’est qu’au bout d’un moment on finit par être prisonnier de son style… c’est ce qui s’est passé avec blier et son « merci la vie »… La différence avec jeunet c’est que bertrand blier est un génie du cinéma…
    et puis c’est pas parce qu’on embauche plein d’acteurs dans une sorte d’autocélébration qu’on fait un bon film.

  7. Certains diront que c’est loin d’être le meilleur Jeunet.
    Et pourtant, on trouve dans ce film, une très bonne comédie française,
    avec une distribution remarquable faite de personnages regorgeant
    d’humanité et de tendresse. Cerise sur le gâteau,
    un Dany Boon tout à fait dans son assiette.
    Bref, on a juste envie de prendre le chemin de traverse et de
    se faire adopter par cette famille de chiffonniers un peu décalée…

  8. On ne peut pas reprocher à un cinéaste d’avoir un style personnel; au contraire! que l’on y adhère ou pas c’est autre chose !
    j’ai vu ce film hier soir et le début m’a fait peur ; pas de renouvellement, les même recherches, comme s’il avait eu besoin de rassurer les producteurs (ou leur donner raison pour faire des films !) et y laisser un bout de son âme !
    Mais au fur et à mesure j’ai compris son plan de travail et je suis devenu plus tolérant.
    la 2ème partie du film devient plus libre donc plus intéressante. Et là j’ai eu un réel plaisir de retrouver un univers dégenté entre la BD et Fellini.
    Le casting de choix, pas très couteux ormi Danny Boom ((obligation des producteurs ?) bien mené ce qui lui donne plus de substance qu’à l’habitude)) correspond bien à l’esprit Jeunet.
    Film mineur dans l’œuvre de Jeunet ; j’attends le prochain avec impatience.
    Je n’ai pas besoin d’être vindicatif pour donner mon avis ; il ne vaut que ce qu’il vaut .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *