J'ai testé: Le tir sportif (arme de poing: magnum 357 et 9mm…)

un club à côté de chez moi qui propose une formule baptême. C’est assez rare ce genre de formule. Il faut dire qu’en France on ne plaisante pas avec les armes à feu et que les règlementations en la matière sont très strictes! Je n’avais jamais utilisé, ni même approché une arme avant ce soir. J’y allais donc curieux de tout, en mode apprentissage et découverte et je n’ai pas été déçu! L’insctructeur du club nous (j’étais accompagné de mon beau-père) a d’abord fait faire le tour des installations. Le club est dans le sous-sol d’un centre sportif, bien protégé (porte blindée, caméra etc..) armurerie oblige. Il y a des pas de tir de 7 mètres pour le pin shooting (tir sur quilles), des de 10 mètres pour le tir au pistolet à plomb ou l’arbalète et enfin des 25 mètres pour l’arme de poing. On a commencé par le 7 mètre, histoire de parler sécurité et d’appréhender l’arme de point de base: le 22 long rifle. L’animateur a bien pris le temps de nous expliquer toutes les consignes de sécurité et je peux vous dire qu’on y prête grande attention! Ensuite on a eu le droit à un mini topos sur la façon de tenir l’arme, de se positionner et de respirer, tout pour bien tirer. 3,2,1 boom. Comme nous étions 2, nous avons pu échanger nos armes et donc en tester plusieurs chacun. On a commencé gentiment, je vous rappelle que je n’avais jamais utiliser d’arme à feu avant, avec du calibre 22 long rifle à 7 mètres. Casque de protection pour les oreilles (indispensable!!) et lunettes de protection chaussés, chargeur rempli avec 5 balles, parer à faire feu! Et bien c’est peut être le plus petit calibre mais c’est déjà assez impressionnant. A une si petite distance, j’ai réussi à peu près à regrouper mes impacts (critères principal, peu importe où vous tirez sur la cible). On a tiré 25 balles chacun. Bon ok, c’est sympa ton 22 mais maintenant fait péter le gros calibre! Direction l’armurerie après cette petite mise en jambe et là l’instructeur demande un Smith & Wesson 357 magnum et un CZ85 9 mm. On passe donc aux choses sérieuses et on change de pas de tir par la même occasion avec des cibles à 25 mètres. Une fois la cible accrochée, on appuie sur le bouton et zoop, la voilà qui file à toute vitesse à ce qui est quand même l’équivalent en distance d’une longueur de grand bassin d’une piscine municipale! J’avoue mes yeux ont pétillé à la vu du revolver de chez smith & wesson. Cette arme à quelque chose de mythique et en manipuler une, ne laisse pas indifférent. Bien que ce soit un 357 magnum, nous avons chargé l’arme avec du 38 spécial (wad-cutter, pour le tir de précision). Pour varier les plaisirs, nous avons pu tester comme deuxième arme,  un pistolet de fabrication tchèque, le CZ85. Ça tire du 9mm, de quoi faire des beaux trous dans le carrelage. L’arme est plus petite que le smith & wesson mais quand elle fait feu, ça envoie sévère! Nous avons tiré une demi boite chacun (25 balles) et franchement, je n’en suis pas revenu de la puissance qui se dégage de ces engins! C’est vraiment très impressionnant. L’instructeur plutôt blasé par ce type calibre nous a même proposé de faire plus gros mais pour un premier essai, nous sommes restés « sage » :mrgreen: D’ailleurs à côté, un type avait sorti un magnum 44 et chaque fois qu’il tirait, le sol semblait vibrer et on pouvait sentir l’impact du coup de feu dans nos tripes! Ma préférence niveau sensation est allée au Smith & Wesson, certainement en partie pour son esthétique, son gabarit et sa prise en main assez « facile ». A la fin de ce « baptême », j’avais qu’une envie, c’était d’aller remettre ça! D’ailleurs, j’envisage de m’inscire au club dès que mon budget me le permettra!]]>

xmaster

5 thoughts on “J'ai testé: Le tir sportif (arme de poing: magnum 357 et 9mm…)

  1. Bienvenue du côté obscure de la force 😉
    A l’occase, parles lui du calibre 50AE… on ne sait jamais…. c’est encore plus gros que le 44…. là c’est vraiment impressionnant… ça avoisine le canon…. au sens propre…
    Un loisir dangereux et couteux… mais qui permet de se défouler pleinement….
    en province on a également des pas de tir à 100 et 200 mètres pour les armes longues…. très sympa aussi…

    1. Il me semble qu’ils ont un desert eagle dans l’armurerie, cal .50 si je ne me trompe pas (je ne suis pas encore un expert lol).
      Le pas de tir 100 et 200, ça doit etre bien sympa aussi! C’est cher les clubs en province?

    2. « Un loisir dangereux  » Là, je dis non, non et non. Il y a des règles à respecter, c’est tout. d’ailleur, elle le sont. il me semble même que le tir sportif est le sport, en france, qui fait le moins de blessés. ….
      « Un loisir couteux » Non…mais oui…Je m’explique:
      De base, tu peux prendre une licence de tir dans un club (chez moi, 140€: environ moitié fédération moitié club) Mon club qui ne possède que des armes air comprimé (pistolet et carabine), les prête gratuitement. les plombs et cibles sont même fournis gratuitement. Don non, ce n’est pas un loisir forcément plus couteux que le foot, le hand, etc…
      Mais quand on y goute….Perso, j’ai une carabine .22lr de loisir (pas match), 700€ avec une lunette moyenne, et je tire environ 2500munitions/an de qualité moyenne soit 200€.
      Et puis tu vois les autres, ça donne envie…et j’ai acheté un M16A1, 850€ (état moyen) pour pratiquer le tar. Là, on passe à 20€ minimum la boîte de 50 cartouches de .223r….les 1000 vont y passer dans l’année et c’est une des munitions d’arme longue les moins chères…
      Je fais à hauteur de mes moyens, donc le Pistolet automatique qui me tente aussi attendra.
      Au club, je suis un petit, certain y consacre un budget bien plus important… là, si on oubli l’achat des armes, je suis déjà à 750€ de budget annuel…

  2. Salut.
    Alors ton poste est intéressant, j’ai pas l’habitude d’avoir une appréhension d’un néophyte . Moi je suis un jeune tireur (22 ans) mais de « longue date » ; j’ai commencé à ma majorité avec de l’air comprimé avec la carabine à plombs, mais je n’ai pas pu y rester.
    Mon cheminement n’est pas tout à fait le même par contre, je n’ai pas touché directement aux armes à feu de types 357 mag toute suite. Bon j’ai pratiqué le 22lr comme tout tireur avec du un P.A. Unique DES 69, mais le 22lr, pour en avoir déjà manipulé en carabine chez des amis chasseurs/tireurs, ne m’a pas surpris plus que ça. Cependant, j’ai, pour entamer le gros calibre, opté pour le tir à l’arme ancienne.
    J’ai d’abords dévoré les forums sur le sujet, puis j’ai investit dans des répliques de fabrications modernes (Pietta, en calibre .36 = 9mm env. puis .44 = 11mm env.). Au niveau recul/puissance c’est équivalent à du 38SP, et au niveau précision, avec de l’expérience, vu que tu maitrises tout (dosage poudre, amorçage, diamètre exact du projectile, etc.) tu peux faire de meilleurs scores. Aujourd’hui j’ai un original, un revolver d’ordonnance Français, un Chamelot-Delvigne Modèle 1873 (c’est du .44 à peu près).
    Ce tir, de par le fait que c’est toi qui fait tout, demande une rigueur sans la moindre exception au niveau sécurité.
    Après, c’est que du plaisir, et au début, au moins, tu peux t’entrainer sans être embêté par la partie administrative de la détention d’arme moderne de 4ème ou 1ere catégorie. Après, si ton club de tir compte un nombre de tireur à l’arme ancienne important, chez moi on organise des journée à thème cow boy shooting ou tout le monde vient habillé en cowboy et la fin d’après midi à la buvette c’est franchement super sympa !
    Après, concernant sur les sensations produites par un 357 Mag, 44 Mag, franchement, quand tu commences à avoir l’habitude, c’est de la routine et tu n’y fais soit plus gaffe, soit ça t’emmerde un peu. C’est clair, que quand j’ai envie de recul, je sors le fusil semi-auto en calibre 12 et je tire de la balle, la au moins ça te remue un peu 😉 Mais sinon, l’essentiel, c’est de trouver chaussure à son pied, et de respecter coute que coute les règles essentielles à la sécurité de tout un chacun. J’ai (re)testé un Colt Python en 4″ (357 Mag) le weekend dernier, j’ai franchement adoré (j’ai fait que du 10 d’ailleurs ^^).
    Inscrit toi dans un club, prends quelques cours encore de bases, et après le 10m pour l’initiation, va faire quelques cartouches au 25m pour que ça rentre en condition. Commence éventuellement un carnet de tir, et quand tu te sentira prêt et que tu en auras les moyens, achète toi de quoi te faire plaisir. L’essentiel, et le cœur du tir, c’est de se vider l’esprit, de se décontracter. Dès que tu gère le lâché, et la respiration, tu verras, ça ne sera que du bonheur, tu risques même de devenir addict !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *