La promesse des ténèbres de Maxime Chattam

trilogie millénium et j’ai décidé d’enchainer avec un bouquin dans lequel les noms des personnages de ressembleraient pas à des articles de chez ikéa! Je me moque mais j’ai beaucoup aimé la trilogie de Stieg Larsson 😉 Avec Maxime Chattam, c’est une tout autre ambiance. Comme d’habitude avec lui, on est accroché dans les 5 premières pages. On plonge tout de suite dans l’histoire. Je viens à peine de le commencer et je n’ai lu qu’un peu plus d’une centaine de pages mais je peux déjà vous dire que tous les ingrédient d’un bon Chattam sont réunis: inquiétude, dégoût, angoisse, frissons sont quelques unes des sensations qu’on ressent en lisant la promesse des ténèbres. le synopsis: New York Mégapole de tous les possibles. De tous les excès. Où la verticalité des buildings s’oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l’industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l’on vend la mort filmée en direct. Au cœur de ce maelström, le journaliste Brady O’Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l’enfer. Celui de la Promesse des Ténèbres. Bonne lecture à tous :mrgreen:]]>

xmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *