Les 5 bonnes raisons de ne JAMAIS créer une boite en France!

Avant toute chose, je tiens à vous dire que je parle en connaissance de cause. J’ai créé une société – de type SARL – en 2001 et je la ferme en cette fin d’année 2010.  J’ai connu les hauts et les bas, j’ai embauché un salarié, bref j’ai vécu l’expérience du petit entrepreneur en France. Et croyez moi, si l’aventure vous tente, réfléchissez y a 2 fois car ce n’est pas rose tous les jours!

Raison n°1:  La lourdeur administrative

Même si le gouvernement a fait des efforts depuis 2001 pour alléger la création d’entreprise, les procédures restent fastidieuses. Ça l’est d’autant plus si on veut faire les choses bien comme par exemple la rédaction de statuts adaptés par un avocat. Mais la création de la structure n’est que la partie visible de l’iceberg. Ensuite la plus petite démarche administrative ou juridique peu devenir laborieuse – y compris celle de la fermeture!

Raison n°2: Le Fisc

En france, on a un FISC très performant et passé maitre dans l’art de l’enculage de mouche. Sur 10 ans d’entreprise, vous avez presque 100% de chance de prendre un contrôle fiscal dans les dents. Et la magie de la fiscalité française, c’est qu’elle est tellement complexe, que vous n’échapperez pas à un « petit rattrapage ».

Raison n°3: La comptabilité

C’est le corolaire de la raison n°2. Il faut une comptabilité irréprochable et par conséquent un comptable parfait. Et je vous le dis tout de suite, la perfection n’existe pas. Je ne compte pas le nombre de mes connaissances qui ont été redressé à cause « des erreurs » de leur comptable. Dans le meilleur des cas, vous aurez un comptable faillible mais efficace et il vous en coûtera un bras.

Raison n°4: Le poids des charges et des impôts.

Non ce n’est pas une légende. Décider de monter sa petite entreprise, c’est accepter de donner la moitié de ses revenus à l’état entre les charges, les charges patronales, les impôts et bien sûr vos impôts perso, c’est un peu le système de la double peine!  Le petit plus c’est que la fiscalité combinée à la lourdeur administrative permet de créer des situations tellement difficile pour une petite société, qu’elle n’y survivrait pas.Exemple: vous payez des cotisations URSSAF (RSI maintenant) qui sont basées sur des revenus de 2 ans auparavant (vive la flexibilité française). Si bien que le jour où votre boite connait des difficultés, vous serez doublement pénalisé. Cette situation courante peut conduire à une impossibilité de maintenir les investissements ou un salarié, ce qui s’avère généralement fatal pour une petite structure.

Raison n°5: C’est mieux ailleurs!

Et oui avant d’ouvrir une boite en France, posez vous la question de savoir si vous pouvez pas le faire ailleurs. C’est difficilement concevable pour un commerce de proximité, je vous l’accorde, mais si vous êtes dans la prestation de service, les biens immatériels ou ce genre de chose qui ne nécessite pas forcément de locaux en France, alors foncez voir du côté de l’Espagne, de la Belgique, de la Suisse, de l’Angleterre, même des États-unis (delaware) etc… Il existe des solutions clé en mains nettement plus avantageuses.

Voilà. Vous êtes toujours motivé? Alors c’est que vous en voulez et que vous avez la confiance. C’est la base pour réussir, vous êtes bien parti!! Et je vous souhaite bien du courage :mrgreen:

Julien

Je blogue, donc je suis. Pour en savoir plus sur moi, je vous invite à cliquer sur la page "qui suis-je".

4 thoughts on “Les 5 bonnes raisons de ne JAMAIS créer une boite en France!

  1. Et le statut d’autoentrepreneur, quelle belle carotte avec leur histoire de CFE!!! Ils ont été obligé de faire un geste temporairement (exonération de la cfe pour 3 ans pour ceux qui n’ont pas, ou peu, généré de chiffre), mais leur truc reste une belle blague.

    Sinon, as tu des liens « sérieux » pour créer son entreprise en Espagne? merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *