Pour ou contre les uniformes au lycée?

C’est un des sujets qui fait débat en ce moment. Avec cette histoire du lycée Geoffroy-Saint-Hilaire, les partisans de l’uniforme sortent de leur grotte.

uniforme

Je me rappelle quand j’étais au lycée (autant dire <ironie>l’année dernière </ironie>), j’aurais défendu bec et ongle mon droit à être habiller comme je l’entends. J’aurais peut être même, également, organisé une journée du short (mais sans facebook, il y a de fortes chances pour qu’on se soit retrouvé à 10 blaireaux). J’assimilais uniforme et conformisme; corps enseignant et régime totalitaire; jupe plissée et cravate et propagande.

Aujourd’hui, je nuancerais fortement mon propos et je pense que la question de l’uniforme au lycée mérite d’être réfléchie.

Les points  positifs que j’y vois:

Gommerait les différences sociales

  1. Renforcerait le sentiment « d’appartenance » à un lycée et l’esprit de groupe.
  2. Aiderait à faire de l’école un lieu à part, dans lequel on entre seulement pour étudier et créer des réseaux sociaux.
  3. Inciterait à se démarquer de façon plus subtile et enrichissante que par la tenue vestimentaire.

Les points négatifs:

  1. Et bien franchement… je cherche.

Bien sûr, il faudrait que les uniformes soient top. Conçus par de grand couturiers comme l’avait fait Air France avec Christian Lacroix pour son personnel naviguant. Je suis sûr que beaucoup de couturier seraient ravis de participer à ce genre de projet.

Maintenant est ce que cela nécessite d’en faire une loi. C’est très discutable. Je pense que c’est la meilleure façon de procéder pour braquer les étudiants. En revanche, peut être que les enseignants devraient lancer le débat à l’intérieur de leur propre établissement. Discuter avec les élèves, débattre du pour et du contre, proposer un vote sur le port ou non de l’uniforme; Impliquer les élèves dans la conception de l’uniforme… Je suis prêt à prendre le pari qu’un bon nombre d’établissements s’y mettraient volontairement, entrainant dans la sillage les autres plus indécis.

Et vous, vous êtes plutôt pour ou contre?

[poll id= »6″]

Julien

Je blogue, donc je suis. Pour en savoir plus sur moi, je vous invite à cliquer sur la page "qui suis-je".

5 thoughts on “Pour ou contre les uniformes au lycée?

  1. En fait, la question à se poser, c’est plutôt est-ce qu’on doit accepter n’importe quelle tenue ?

    Ayant été dans un lycée professionnel et privé, les réglés sur le sujet étaient de ne pas porter de joggings (sauf pendant les heures de sport). C’est pas pour autant que nous portions costard cravatte mais un jean ou une jupe (mais pas à ras-la-touffe), une chemise, un tee-shirt.

    Je vois pas où il y a quoi se révolter ? Peut-être que nous qui préparions un avenir professionnel avions vu l’intérêt.

    Pour l’anecdote, un lycée public et mixte (général et professionnel hôtellerie) a instauré ces mêmes règles. Les généraux se moquant des pro à qui on impose (enfin c’est le métier qui le veut) une tenue. Les généraux ont eu le droit aux mêmes règles. Et de nombreuses heures de colle si non respect.

    Par contre, je ne vois aucun intérêt d’avoir un uniforme.

  2. Bonsoir,je ne crois pas que les problèmes des lycées se règlent avec le port de l’uniforme.Les problèmes son les suivants: changer tous les 5 ans environ les programmes et les méthodes d’apprentissage,cela tire vers le bas le niveau des élèves; Ne pas avoir assez d’autorité pour se faire respecter des élèves et ne pas respecter les élèves dont ils ne respectent pas leur professeurs et réciproquement ;Pas de règlement intérieur qui exigerait une tenue vestimentaire correcte et une conduite correcte, des sanctions graduées et qui sont appliquées et qui sont expliquées
    Faire des professeurs des super élèves mais qui ne savent pas comment enseigner aux élèves; Avoir certains professeurs qui dans tous les cas n’ont pas l’amour de l’enseignement
    et surement bien d’autres problèmes….

  3. Pour avoir utilisé l’uniforme pendant une dizaine d’années je me permets de vous signaler un aspect positif que j’ai constaté:
    Un uniforme es unique (ou à deux exemplaires, dans le meilleur des cas)
    donc, il faut obligatoirement le préserver et le soigner.
    Ceci implique que tu ne peux pas admettre que un rigolo joue avec la nourriture à la cantine (au risque de se salir), pas plus que de se laisser tirailler la veste ou frotter le pantalon par terre, lors d’un match de foot improvisé.
    L’attitude globale change.
    Le lycéen devient réfléchi, digne, calme. Il a quelque chose à sauvegarder.
    Pour nous (à différence de ce qu’on voit en Angleterre) il était important de porter l’uniforme avec élégance.
    Et lorsque tous les élèves son habillés pareil, la différence individuelle se fait dans la posture, dans le geste, dans la coiffure, dans « la classe ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *