Divers

Scoopeo.com annonce l'arrêt de son activité: l'échec d'un modèle économique

scoopeo.com. Or aujourd’hui, j’ai reçu un email de leur part, annonçant qu’ils avaient décidé de fermer la boutique. Leur communiqué justifie l’abandon par 3 points:

  • L’apparition de nouveaux moyens de mise en avant prenant petit à petit la place des digg-like (comme Twitter ou Facebook
  • Les difficultés de rentabiliser la société, les coûts importants d’hébergement et les problèmes de charge récurrents
  • Le manque de temps de l’équipe.
Au delà du fait que c’est toujours triste de voir un site sombrer ainsi, c’est très intéressant et on peut en tirer de nombreux enseignements. Le plus important selon moi, est celui de la non viabilité de ce modèle économique. Car pour ce qui est du « temps », je suis sûr  ils en auraient trouvé s’ils avaient fait de l’argent ❗ . On touche là un des points les plus importants du web 2.0. Et je prédis que scoopeo ne sera qu’un parmi tant d’autres. Les entrepreneurs du net ont beaucoup ignorer la règle de base d’un business quel qu’il soit: la rentabilité. A croire que la bulle de 2001 n’a pas fait changer les mentalités. Je songe, entre autre, à Youtube qui a été racheté par google 1,6 milliard de dollars et qui aujourd’hui continue de leur faire perdre des millions par mois. C’est le paradoxe du net. D’un côté la possibilité de toucher un marché sans commune mesure avec n’importe quel autre business (Vous pouvez monter votre petit site dans votre garage de la banlieue parisienne et recevoir des visiteurs de Tokyo). De l’autre une extrême difficulté à rentabiliser le trafic.scoopeo En réalité peu de marchés sont réellement rentable sur le net. Sans être exhaustif, on peut citer par exemple les sites de jeu en ligne. Casino, Poker et Paris sportifs ne connaissent pas la crise et leur modèles,  par définition basés sur l’argent, sont les plus efficaces. Suivent de près les sites de services comme par exemple Ebay ou Google et les gros sites marchant comme Amazon. Mais pour ce qui est des nouveaux mamouths du Web, comme youtube, dailymotion, facebook, twitter etc.., c’est une autre histoire. Ce qui semble échapper à la plus part des investisseurs et autre créateurs de ces sites, c’est le coût qu’ils représentent. Sous prétexte que c’est un bien immatériel, on imagine que ça ne coûte presque rien. Mais c’est tout le contraire. Un site internet – quel qu’il soit – coûte cher. Il coûte cher car chaque information échangée entre le serveur sur lequel il est hébergé et l’ordinateur de l’utilisateur à l’autre bout du monde, correspond à autant de centimes dépensés pour la faire voyager. On appelle cela, la bande passante. Et bien sûr, plus il y a de visiteurs et plus le site propose des informations lourdes (du type vidéos), plus il crame de la bande passante. (Au passage, vous notez que les gros gagnants sont les hébergeurs qui facturent cette bande passante). S’ajoute à cela l’infrastructure de la société elle même: Les salariés, les bureaux, le matériel, etc… Bref, vous imaginez donc que pour rentabiliser un site, il y intérêt à faire renter l’argent! Et c’est là que le modèle est bancal. Il existe 2 façons de faire de l’argent avec un site.
  1. Vendre un produit ou un service (directement ou grâce à un tier).
  2. Louer de l’espace publicitaire.
Et à votre avis, sur quel moyens s’appuient tous ces nouveaux  sites de networking comme scoopeo? La location d’espace publicitaire bien sûr! Il n’ont pas le choix. Il ne peuvent pas faire payer leur visiteurs. Imaginez facebook avec un abonnement? Il n’aurait jamais dépassé le millier d’abonnés dans le monde. Tous ces sites fonctionnent parce qu’ils sont gratuits. Ils sont donc obligés de vivre grâce à la publicité faite sur leurs pages. Ils se retrouvent alors confrontés à d’autres problèmes.
  • A la différence de la télévision, internet est participatif et interactif. Un site ne peut pas imposer trop de publicité à ses visiteurs ou ils arrêteront de le visiter. Et en plus d’être limité par la quantité, Un site ne peut pas non plus être trop agressif. L’effet n’en serait que plus mauvais. Rappelez-vous, il y a quelques temps, on commençait à voir apparaitre des publicités audio sur les pages de certains sites. D’un coup alors que vous étiez en train de surfer tranquillement, vous entendiez un couillon vous faire un speech sur tel ou tel produit. Ça n’a duré qu’un temps et aujourd’hui, ce genre de publicité se fait rares. Elles provoquait une réaction de rejet de la part de la cible et de la part du diffuseur lui-même qui avait peur de voir s’effriter son trafic.
  • Ensuite, il faut être capable d’évaluer la valeur de l’espace publicitaire. Là encore, la jeunesse du marché internet n’arrange pas les choses. On assiste à un grand n’importe quoi. Mais, globalement, et en faisant quelques raccourcis, on peut dire que le prix de l’espace publicitaire est fonction de la quantité et de la qualité du trafic. Et le grand malheur, c’est qu’il n’est pas du tout proportionnel à la consommation de bande passante.
On peut dire que les marchés du net sont, en quelques sorte, en carence de chefs de production (un métier d’avenir?). Ce qui est appliqué depuis des années dans tous les autres secteurs industriels, ne l’est pas encore sur Internet. Je pense que ça finira par venir. Mais en attendant, comme scoopeo, de nombreux sites devront fermer leur porte. A chaque étape de création du site, la question de la rentabilité doit être la priorité absolue. Certains petits malins ont réussis a refourguer la bombe avant qu’elle n’explose (cf. youtube) mais la plus part ne survivront pas à moins de profond bouleversement. Il existe malgré tout des solutions, mais je ne vais pas les aborder ici. D’abord parce que ce serait trop long et ensuite parce que je préfère ne pas dévoiler mes tous les petits secrets 😉 Pour conclure, je tiens à revenir sur Scoopeo en leur souhaitant beaucoup de courage. Ils ont annoncé qu’ils allaient mettre sûrement le nom de domaine en vente sur ebay et qu’il étaient ouvert à toute proposition de reprises. J’espère qu’ils trouveront.]]>

Comments (16)

  1. et bien je vois que je ne me suis pas trompé dans mon analyse même si j’ai été un peu plus loin. Il ressort ce cet article que google adword n’est pas la solution pour faire de l’argent avec les digg-like.

  2. Il en ressort surtout qu’il ne faut pas coder avec les pieds, le problème n’a jamais été la bande passante mais la charge serveur, c’est compliqué à comprendre la différence? La charge serveur n’était pas dû aux pauvres 7000 visiteurs quotidiens mais au bouton externe qui permettait de voter pour un scoop directement depuis le blog original. Ce bouton a été mal codé et jamais rectifié, pas de cache, il interrogait la base de données pour connaitre le nombre de clicks, à chaque affichage!
    Ensuite pour adsense, cela peut rapporter plus mais pour cela il ne faut pas en avoir honte, il ne faut pas les planquer!
    http://www.visitezmonsite.com/TECHNOLOGIE/Scoopeo-cest-fini-A-cause-dAdSense
    Enfin je crois plutôt que les créateurs de Scoopeo en avait ras le bol tout simplement, ils ont fait un autre site qui doit leur rapporter directement un peu plus et surtout qui est plus intéressant puisqu’on y découvre des talents musicaux.
    Merci.

    • ben apperemment tout ton article est erroné ou en grande partie puisqu’il a 1 an et que scoopeo vit toujours ….
      Ce genre de digg like fonctionnera toujours ne t’en fais pas
      En tout cas ton blog est graphiquement très joli !!

  3. Je parlais de bande passante surtout pour élargir le sujet aux autres sites tube-like. Quand aux choix techniques de scoopeo, j’ai pas les info pour juger. Au vues de différentes info qui ressortent depuis l’annonce, je pense qu’ils trouveront un repreneur qui saura quoi faire 🙂

  4. Sur quoi te bases-tu pour affirmer que des sites comme youtube, facebook, twitter et j’en passe perdent, je cite, « des millions par mois » ? Peux-tu donner une source fiable à cela ?
    Google perdrait des millions avec un youtube sans intérêt, une « bombe », et le garderait ? Pourquoi ? Pour le fun ? S’ils n’avaient aucun intérêt à garder ce site, ils ne le garderaient pas. Ils ne sont pas stupides (ou alors ils ont beaucoup de chance, car pour arriver numéro 1 comme eux en étant stupide…).
    Facebook vaut des milliards, mais perd de l’argent ? Vraiment ? Et qui finance facebook alors ? Un magnat du pétrole totalement addicte au concept et qui ne veut pas que la plateforme ferme ?
    Je n’en sais rien, et peut-être que tu as raison, ils perdent tous de l’argent et c’est un modèle qui ne fonctionne pas. Mais alors je veux des sources, car le fait que tu aies des « petits secrets » pour faire mieux que ces sites « voués à mourir », finalement, ne me convaint pas que tu sais ce que tu dis.
    ABE, salutations

  5. Pour youtube je t’invite à lire par exemple cet article http://www.paidcontent.org/entry/419-youtube-profits mais il y en a plein sur le net qui parlent de ça.
    Pour facebook c’est un peu plus obscure. Je ne sais pas s’ils sont rentables ou pas. En tout cas j’émets des doutes. Mais contrairement à Youtube, ils ont une base de donnée très documentées sur des millions d’individus qui a potentiellement une forte valeur.

  6. @james : avant de te défouler sur le bien-fondé de ces informations documentes-toi un peu car tu as le droit de réagir mais c’est mieux quand c’est construit.
    @pilou : la jalousie est un vilain défaut.
    @julien : très bonne analyse du sujet. Tout à fait d’accord avec toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *